La triple review !

La triple review !

Juin fut un mois comme je les aime : riche en grosses sorties d’albums et découvertes. Mais ce fut aussi un mois intense tout court, d’un point de vue personnel. J’ai donc décidé d’attaquer ma to-do list en musique, histoire de mettre plus facilement le cœur à l’ouvrage et j’écris d’ailleurs cet article (qui n’est pas une corvée, je vous rassure) en écoutant le dernier album de Wale, The Gifted. Beaucoup à dire mais peu de temps : je me lance donc pour vous dans une review 3 en 1 avec trois disques qui ont marqué ces dernières semaines.


[one_three]Yeezus[/one_three]Kanye West Yeezus

Il était attendu tel le Messie : difficile donc de passer à côté de Yeezus, n°1 du Billboard 200 avec 327 000 ventes en première semaine de sortie. Les morceaux avaient leaké peu avant la parution mais comme d’habitude, je me suis faite violence, préférant me prendre une claque avec la version définitive de l’opus. Et finalement, je me suis plutôt pris une marée noire. Je trouve cet album sombre au possible et parfois même oppressant et pourtant, je me suis retrouvée à l’écouter à plusieurs reprises, plus absorbée par la structure des productions que par les chansons en elles-mêmes. “Je sais pas si Kanye West a envie qu’on bouge la tête. Je pense qu’il préférerait qu’on se l’arrache”, a relevé JB du site ABCDRduson et je trouve ça extrêmement juste. À écouter d’urgence : New Slaves, Blood On The Leaves (le sample de Strange Fruit est une raison suffisante) et Bound 2.


[one_three]J.cole - Born Sinner[/one_three]J.Cole Born Sinner

Il y a deux ans, je découvrais Cole World: The Sideline Story, à moitié conquise. J.Cole a présenté la semaine dernière son second album, le même jour que Kanye. Un risque, sans doute, mais un risque à prendre pour le rappeur qui voulait partir sur un plan d’égalité plutôt que de se retrouver dans l’ombre en dévoilant son nouveau projet la semaine suivante, comme initialement prévu. Il n’a finalement pas vaincu Yeezy dans les charts – et il n’en avait d’ailleurs pas la prétention – mais le petit s’est pas mal débrouillé en décrochant la seconde place avec 297 000 exemplaires vendus aux États-Unis. Personnellement, Jermaine a ma voix car Born Sinner a fait de moi une fan (et en grande partie grâce au morceau éponyme, qu’on se l’avoue). Beats et lyrics ont bénéficié d’une sacrée upgrade et s’organisent dans une belle cohérence qui me pousse instinctivement à appuyer sur replay. C’est ce qu’on appelle un brillant essai transformé. À écouter d’urgence : She Knows, Crooked Smile et Born Sinner.


[one_three]Quadron - Avalanche[/one_three]Quadron Avalanche

J’ai apparemment trois trains de retard avec les Quadron. Composé de Coco O. (figurant sur la B.O. de Gatsby le Magnifique) et Robin Hannibal (également moitié du surprenant duo Rhye), ce duo danois s’est trouvé grâce à des amis communs bienveillants. Il s’est très vite avéré que non seulement ils partageaient un amour pour la musique afro-américaine, mais ils ont en plus réalisé un jour qu’ils étaient tous deux quarterons, d’où le nom Quadron (en version made in Denmark). Qualité et sensualité coulent de source chez les deux artistes qui font merveilleusement bien équipe. Tantôt langoureux, tantôt entraînant, Avalanche est un sublime déluge de mélodies efficaces habillées d’une voix chaleureuse et authentique, le tout exécuté avec beaucoup de grâce dans mes registres préférés. À écouter d’urgence : LFT, Hey Love et Neverland.

Follow:
Spread the love

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *